mercredi 26 décembre 2012

Histoire d'un achat immobilier réussi à Nice


En cette fin d'année 2012, j'ai envie de vous faire partager l'aventure niçoise de ce couple de parisiens amoureux de Nice. C'est une histoire vraie qui date maintenant de quelques années et qui a été écrite avec beaucoup d'humour par Jiri.
"Voir « Napoli » et mourir ... mais voir Nice et y retourner jusqu'à la fin de la vie ! La ville semble avoir la tête dans les baous et les pieds dans la mer. Et ça bouge comme dans une grande fourmilière sous un microclimat unique. Et son histoire a laissé des traces à chaque coin de rues. Nous revenions l'admirer chaque année, logés au début dans les campings situés aux environs, puis dans le studio d’un ami, rue Joseph Fricéro, près de la rue de France. Et c'est justement ce quartier de Nice, qui nous a attiré le plus. 
Est-ce par son charme, ses boutiques, ses bistrots, ses petits restos, ses habitants, à un pas de la mer ? On a donc décidé d'acquérir un petit pied-à-terre. Pas de problème, car les agences immobilières sont plus nombreuses que les pharmacies, les boutiques de fleurs et les boulangeries. Alors nos séjours à Nice se sont transformés en rapides courses de visite d’appartements. Après avoir visité des biens situés sous un toit brûlant ou dans un sombre sous sol ... on s'est fixé 5 critères à respecter avant toute visite. 
Il y a presque deux ans, on terminait notre séjour sans avoir trouvé le studio de nos rêves. Le soir avant notre départ, je préparais le dîner et mon épouse était allée faire une dernière ballade dans le quartier. Soudain, je fus dérangé de ma préparation de pommes de terre rôties. A l'interphone, ma femme me dit : « arrête tout, descends vite, on va visiter un studio ... » Maintenant ? A sept heures du soir ? Bizarre ... 
 C'est après, qu'elle m'a expliqué, qu'en se promenant, elle avait vu un monsieur en train de fermer la porte de son agence immobilière, probablement pour partir chez lui, ou aller se désaltérer dans un proche bistrot. Elle lui a demandé s'il n'avait pas un beau studio à vendre. « Bien sûr que OUI, madame, mais venez le voir demain, ce soir on ferme.... ». Venir visiter le studio le lendemain était impossible, car notre avion partait à dix heure et demie ... Alors que faire ? Persuader le monsieur ! Et grâce à sa femme qui se trouvait là, il nous a montré le studio, après avoir récupéré les clés à l’agence Istra, mais sans savoir qu'on partait le lendemain. 
Nous n'avons pas pu dormir de la nuit, car le studio situé sur le boulevard François Grosso correspondait exactement à notre désir. Et par dessus tout, la vue imprenable sur le château des Baumettes et sur la tour du Comte d'Aspremont, nous séduisait complètement. Aurons-nous le matin le temps de signer la promesse de vente avant le décollage de notre avion ? Le rendez-vous à l'agence était fixé le lendemain à neuf heures ... pour une nouvelle visite à la lumière du jour, et nous y sommes arrivés avec nos valises ... 
La suite a été foudroyante. Le dernier coup d'œil sur le studio, la signature de la promesse de vente et l'ultra rapide transport dans la voiture de l’agent immobilier pour l'aéroport. Embarqués dans l'avion, nous avons poussé un grand Oufff, tout en s'interrogeant sur l'opportunité de cet achat fait si vite, car acheter un studio une heure avant le décollage d'avion n'arrive certainement pas souvent. 
Depuis, on ne fait que se féliciter de cet achat dans un quartier si agréable." 
Jiri et Eliane H.
  

2 commentaires:

  1. Ils ont eu de la chance de dénicher le bien de leur rêve en si peu de temps. C’est vrai que ça n’arrive pas à tout le monde. Ce sont de vrais veinards ! Je suis très contente pour eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour et merci de votre message,
      ils ont effectivement déniché l'appartement de leurs rêves, mais cela leur a tout de même demandé beaucoup de patience compte tenu de leurs exigences. c'est ça aussi l'intérêt d'avoir un contact privilégié avec un agent immobilier qui ne comptera pas ses heures ni ses démarches avant de réaliser une transaction et faire d'une vente une belle histoire

      Supprimer