jeudi 20 février 2014

Nouveau magazine immobilier à Nice


A la fin de l’été 2013, la société niçoise Web Innovation Immobilière a lancé le magazine "Evidence Immobilière".
Ce nouveau magazine immobilier s’est rapidement imposé sur le marché azuréen de la presse immobilière. Le numéro 6 vient de sortir avec une pagination en sensible augmentation.
Le magazine "Evidence Immobilière" est logiquement couplé à un portail d’annonces performant et bien référencé : www.evidence-immobiliere.com

Evidence immobilière, c’est le meilleur de l’immobilier près de chez vous !



Et bien sûr, vous pouvez y consulter toutes les annonces de l'agence Istra.

mercredi 5 février 2014

Le marché immobilier français en 2014


Au petit jeu des prévisions, Xerfi avait vu juste en 2013, en prévoyant que le krach n’aurait pas lieu.

En 2014, il semble y avoir un relatif consensus sur les prévisions de l’évolution du marché immobilier :
- Laurent Vimont, président de Century 21 prévoit une remontée des taux en 2014 et, par conséquent, une baisse des prix dans l’immobilier ancien.
- Le site meilleursagents.com anticipe une possible baisse des prix de plus de 7% en France, de 5 à 7% à Paris ou Lyon, et de 7 à 10% à Marseille cette année.
- Le Crédit Agricole prédit une baisse mesurée des prix immobiliers. Le service des études économiques de la Banque verte table sur une poursuite du soft landing dans l'ancien, avec des volumes de vente et des prix en légère baisse de l’ordre de 4%.
- Le site immobilier-danger prévoit une stabilisation des taux en 2014 (sauf accident sur la dette française) et une poursuite de la baisse des prix.
- La Fnaim estime que le nombre de transactions immobilières pourrait tomber à 650.000, et les prix baisser de 3 à 4 %, compte tenu du nombre important d’incertitudes qui pèsent sur le marché. 
- Selon les estimations de l'agence de notation S&P, la France devrait subir la baisse la plus prononcée (-3%) dans l’immobilier résidentiel, suivie de l'Espagne (-2%) et de l'Italie (-1%).
- Le Crédit Foncier prévoit un marché immobilier morose, avec une nouvelle décote des prix sur les marchés tendus tels que Paris et les centres des grandes métropoles régionales.
- Pour Xerfi, il n'y aura pas de grand soir de l'immobilier et les prix resteront quasiment stables en 2014. Mais une chose est sûre, c'est que le marché de l'immobilier est en profond déséquilibre.

Quant à l'immobilier à Nice, l'année 2014 devrait voir se vérifier la même tendance qu'à l'échelle nationale, à savoir une baisse légère des volumes de ventes et des prix.